24 Mai – Soutenance de thèse - Antoine Renaud

10 h Amphithéatre J-P DOM - Laboratoire IMS (Université de Bordeaux - campus de Talence)

Modélisations et méthodes numériques pour l’intégration d’une solution de suivi de vieillissement d'un assemblage de puissance.

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du projet ANR « CAPTIF » (CAPTeurs innovants Intégrés et logiciels au cœur d'un dispositiF d'électronique de puissance). Ce projet s’intéresse aux solutions de suivi de vieillissement en temps réel de modules d’électronique de puissance pour réduire les coûts de maintenance et augmenter la fiabilité des systèmes de conversion d’énergie. Les limitations des modèles de fiabilité actuels sont mises en évidence et conduisent à la recherche d’une approche plus représentative des mécanismes entraînant la défaillance des modules de puissance et à une remise en question du traditionnel nombre de cycles moyens avant défaillance en tant qu’outil de gestion de la fiabilité. À partir de l’identification des mécanismes de vieillissement des assemblages de puissance, une nouvelle méthodologie de modélisation est proposée pour caractériser la durée de vie résiduelle d’un module, en s’appuyant sur un indicateur d’endommagement énergétique. La fonction de corrélation entre cet indicateur de vieillissement et les données issues de capteurs embarqués est alors construite à l’aide de méthodes de régression numérique. Une mise en application sur un assemblage représentatif illustre l’intérêt de la méthodologie.

Localisation de l’événement