15 Septembre – Soutenance de thèse - Arthur Alexandre

14 h Amphi 2 - bâtiment A9 (Université de Bordeaux / campus de Talence)

Dispersion dans les milieux hétérogènes : une étude des effets hydrodynamiques et de la diffusion médiée par la surface.

Cette thèse a pour objet l'étude de la dispersion, c'est à dire la vitesse d'étalement de particules traceurs, dans des milieux hétérogènes, présentant une périodicité spatiale. Ce processus se quantifie par un coefficient de diffusivité effective. Il est bien connu que la présence de parois ou d'obstacles diminue la dispersion, tandis qu'un écoulement de cisaillement a pour effet de l'augmenter. Cependant, la plupart des études considèrent des parois parfaitement réfléchissantes. Dans un premier chapitre, nous dérivons une expression générale de la diffusivité effective pour un modèle de diffusion médiée par la surface qui inclut la possibilité pour les particules d'adhérer et de diffuser sur les parois. En appliquant cette formule à deux systèmes (un réseau d'obstacles sphériques et un canal périodique), nous montrons que ce mécanisme d'adhésion permet d'augmenter la dispersion par rapport au cas  de parois réfléchissantes, et ce même si la diffusion à la surface est plus lente que dans le volume. Dans un deuxième temps, nous examinons les effets combinés d'un écoulement visqueux et du confinement sur la dispersion dans un canal ondulé. Nous mettons en évidence à l'aide d'expressions analytiques la compétition entre ces deux effets antagonistes dans la limite de faibles ondulations des parois. Dans la limite opposée, les fortes ondulations des parois ont pour effet de piéger les particules traceurs. Nous mettons en évidence à l'aide de l'expression de la diffusivité une équivalence avec un problème de  dispersion de Taylor dans un canal uniforme dont les parois sont partiellement adsorbantes. Dans un troisième temps, nous prenons en compte simultanément l'ondulation des parois, l'écoulement visqueux ainsi que la possibilité d'adhésion aux surfaces. En dérivant un formalisme général, nous montrons que la combinaison de ces trois paramètres induit des effets non-triviaux sur la dispersion. Dans un dernier chapitre, nous nous intéressons à la dynamique d'une particule Brownienne confinée dans un canal plat. Nous dérivons une expression généralisée de la diffusivité de Taylor en exprimant le deuxième cumulant. De même, nous quantifions la non-gaussianité de la distribution en position suivant l'axe du canal en étudiant analytiquement les cumulants d'ordres supérieurs.

Localisation de l’événement