07 Octobre – Soutenance de thèse - Kaustubha Kane

11 h E24-B02-R3-03 / LAD (50) Manufacture Française des Pneumatiques Michelin, à Cébazat

Endurance de nouveaux assemblages métal/mélange.

Les pneumatiques sont des structures composites complexes constituées de nombreux matériaux et renforts de nature différente, textile, fibres polymères mais également câbles et armatures métalliques. Ainsi que pour les matériaux composites stratifiés, la résistance et la rigidité des pneumatiques sont principalement pilotées par celles des renforts. Les câbles métalliques noyés dans la matrice caoutchouc forment un composite élastomère / métal qui constitue le squelette du pneumatique. Usuellement, les câbles d’acier sont revêtus de laiton ce qui permet la formation de liaisons covalentes fortes entre le souffre contenu dans le caoutchouc et le cuivre du revêtement durant le processus de vulcanisation. Ces ponts covalents forment l’interface adhésive qui est soumise en service à des sollicitations mécaniques complexes combinées à une exposition à des environnements physico-chimiques agressifs. Dans ce contexte, accéder à des informations précises sur le comportement mécanique de cette interface métal-caoutchouc est primordial tant pour conduire des développements matériaux que pour dimensionner le système. Traditionnellement, des tests mécaniques standardisés tels que des essais de pelage ou encore d’arrachement sont utilisés à cet effet. Cependant ces tests souffrent de nombreux artefacts expérimentaux et les résultats très globaux mesurés dépendent non seulement des propriétés de l’interface mais également de celles du câble et de la gomme. Ainsi, les tests de pelage ne reproduisent pas la nature axisymétrique du renfort tandis que des phénomènes de friction entre surfaces fissurées compliquent l’analyse des tests d’arrachement. En conséquence, ces tests ne permettent pas d’accéder à des caractéristiques intrinsèques du système adhésif.
Cette thèse a pour objectif la conception et l’analyse d’un essai innovant permettant une évaluation quantitative des performances adhésives entre gomme et renfort pour application pneumatique. Ce protocole d’essai, appelé « Rubber Cord Adhesion Inflation Test » (RCAIT), offre des conditions d’essai maîtrisées et reproductibles réduisant la présence d’artefacts. Le travail mené a porté sur le développement du dispositif expérimental du concept initial jusqu’à la mise en place d’un dispositif industrialisé, mais également sur le développement de modélisations analytiques et numériques permettant de déterminer le taux de restitution d’énergie nécessaire à produire une décohésion complète de l’interface lors du test. En particulier un modèle décrivant le gonflement d’un cylindre épais hyperélastique pressurisé est employé pour effectuer le bilan énergétique nécessaire à la détermination du taux de restitution critique d’énergie de l’interface, analyse appliquée pour déterminer à partir du RCAIT les performances de différents assemblages métal-mélange pour différentes vitesses de sollicitation. Ce modèle, a été initialement développé pour des comportements matériau de type Mooney-Rivlin et Ogden puis une procédure a été proposée pour mettre en œuvre simplement d’autres types de comportement hyperelastiques et incompressibles. Une technique de suivi de marqueur est proposée pour suivre la propagation de la fissure et permettre de décrire durant le test la réponse contrainte déformation de l’enveloppe de gomme notamment au voisinage du front de fissure. Cette mesure est employée pour évaluer la sensibilité du test à certains paramètres expérimentaux et utilisée avec les modèles mécaniques pour identifier le comportement mécanique du caoutchouc, donnée nécessaire à la détermination du taux de restitution critique d’énergie. Le test RCAIT et les analyses mécaniques développées permettent une détermination fiable des performances adhésives de l’interface en limitant la présence d’artefacts expérimentaux et une détermination in-situ des paramètres nécessaires à l’analyse du problème.

Localisation de l’événement