25 Mars – Soutenance de thèse - Quentin Cassar

10 h Amphi Jean-Paul Dom - laboratoire IMS / bâtiment A31 (campus de Talence)

Applications de la spectro-imagerie Terahertz pour la détection du cancer du sein.

La faible précision avec laquelle sont délimitées les marges d'exérèse des adénocarcinomes mammaires se traduit par un recours régulier à un second acte chirurgical. Afin d'en limiter la fréquence, la communauté scientifique tente de définir les grands axes de conception d'un système intraopératif permettant la reconnaissance des lésions mammaires malines.

Ce manuscrit de thèse rapporte les investigations menées sur la capacité des ondes térahertz à fournir un contraste entre tissus mammaires sains et malins.
Les premiers travaux ont montré l'existence d'un contraste sur l'indice de réfraction entre 300 GHz et 1 THz, évalué en moyenne à 8%. Ce dît contraste semble prendre origine dans la dynamique des molécules d'eau intrinsèques aux cellules cancéreuses.
Différentes techniques de segmentation d'image, basées sur l'indice de réfraction des zones tissulaires, ont permis de rapporter une sensibilité au cancer jusqu'à 80% tout en maintenant un taux de spécificité de l'ordre de 82%. L'ensemble de ces études a guidé la conception d'un imageur champ-proche opérant à 560 GHz, dont la réponse des différents senseurs est sensible à la permittivité en surface des tissus du sein.

Localisation de l’événement