16 Février – Soutenance de thèse - Yann Sousseau

14 h Amphi 3 - bâtiment A9 (Université de Bordeaux - campus de Talence)

Lois de similitude et modélisation du comportement mécanique des bâtiments bois multi-niveaux : apports, limites et prise en compte de l'incertain.

Les comportements statique et dynamique des bâtiments bois grande hauteur sont très complexes, seule l’expérimentation permet d’en obtenir une évaluation fiable. Les essais à taille réelle sont complexes voire impossibles à réaliser. La solution proposée dans ce travail consiste à tester des maquettes réduites, dont la conception est basée sur des lois de similitude. Puis à partir du comportement relevé aux échelles réduites, ces lois de similitude permettent d’en déduire celui à l’échelle 1. Les lois de similitude sont constituées d’un ensemble de facteurs de similitude. Ces derniers relient les paramètres ou variables d’intérêt de la structure réduite avec ceux de la structure initiale. Les lois de similitude ont été peu développées dans le domaine de la construction voire inexistantes dans celui du bois. Les travaux de cette thèse visent à constituer des facteurs de similitude pour les comportements statique et dynamique d’un système/structure contreventée en bois. Pour cela, des approches expérimentales, analytiques et numériques sont adoptées. Par ailleurs selon une démarche multi-niveaux, les facteurs de similitude sont établis en premier lieu au niveau de l’assemblage, puis au niveau de la structure.
Des essais statiques et dynamiques ont été réalisés, aux échelles 1, 1/2, 1/3. Des facteurs de similitude expérimentaux ont ainsi été obtenus. Ils ont également été déterminés par des méthodes analytiques, aussi bien au niveau des assemblages que de la structure. La non-linéarité de comportement des assemblages bois a été prise en compte. Puis les facteurs analytiques ont été comparés à ceux expérimentaux. Les limites de l’approche analytique sont identifiées. Du fait de ces limites, des modèles numériques ont été élaborés. Comme les facteurs expérimentaux, les facteurs de similitude numériques diffèrent des facteurs analytiques en présence de distorsion de similarité. L’effet de cette distorsion sur les facteurs numériques a été analysée à travers un ensemble d’études paramétriques.
Les paramètres d’entrée sont entachés d’incertitude : variabilité des propriétés des éléments constitutifs de la structure (assemblages, éléments structuraux,..), incertitudes sur les mesures,... Par conséquent une étude de la propagation de l’incertitude sur les variables d’intérêt a été menée, afin de quantifier ses effets sur les lois de similitude.

Localisation de l’événement